Strict Standards: Non-static method dcRelatedPages::relatedMode() should not be called statically in /home/gillesbe/www/ramassi/dotclear/themes/keepsake/template.php on line 55

Un pas de plus

On n'en finit pas de crier au loup en invoquant le triste panoptique imaginé par Orwell et surveillant chacun chez lui... Et pourtant on n'a pas l'impression d'être surveillé comme dans une dictature stalinienne. Cela n'empêche que depuis plus de 30 ans nous approchons pas après pas d'une société sous contrôle électronique permanent. Après l'espionnage de nos ordinateurs et de nos communications personnelles (ce que nous feignons de découvrir alors que l'information est disponible depuis plus de 15 ans), les pass navigo qui tracent nos parcours urbains, voici maintenant que fleurissent partout en France des portiques "écotaxe" qui enregistrent les trajets de nos voitures en reconnaissant automatiquement leurs plaques minéralogiques... Mais il y a mieux. Le nouveau compteur linky que ERDF imposé à tout le pays, et qui doit être généralisé d'ici 2020 selon les propos de Jean-Marc Ayrault, fait bien davantage que de mesurer notre consommation électrique. En effet, ce petit boitier est capable de savoir le nombre d’ordinateurs ou de téléviseurs présents à notre domicile, quelle chaîne de télévision nous sommes en train de regarder, et même si le film lu sur le lecteur DVD contient du contenu protégé par les lois sur la propriété intellectuelle ! C'est la redevance audiovisuelle, Hadopi et la mesure d'audience réunis !

Concrètement, les compteurs envoient des impulsions dans le réseau, et à chaque impulsion ils récoltent un écho. Cet écho diffère selon le type d'appareil branché. En plus de cela, chaque appareil allumé produit un bruit de fond sur les lignes. Il n'y a plus qu’à analyser le signal....

Selon Tristan Leblanc, ce serait l'une des méthodes utilisée pour espionner les habitudes des gens.

Les appareils récents, eux, envoient un identifiant unique sur la ligne, ainsi que d’autres informations, vu que la communication internet via les lignes électriques fonctionne bien (comme le montrent les prises CPL).

Pour savoir quel film nous regardons il suffit d'analyser finement notre consommation électrique. La télévision va consommer davantage dans les scènes où l'image est plus claire et moins lorsque l'image est sombre. Chaque film, avec un changement de plan en moyenne toutes les 2 ou 3 secondes, aura ainsi sa propre signature. C'est exactement le même genre de procédé qui permet à Shazam de retrouver le morceau écouté à partir d'un extrait de 10 secondes.

Il faut remercier ces deux jeunes hackers.





En tout cas, une telle avancée mérite bien une récompense !

Trackbacks

Pour faire un tracback sur ce billet : http://ramassi.net/tb.php?id=876